Comment choisir son coussin d'allaitement ?

De la grossesse à la naissance du bébé, les femmes sont souvent confrontées à des problèmes de confort à cause des douleurs qu'elles ressentent. Pour les aider à retrouver leur aisance, les coussins de maternité ont vu le jour. Désignés sous plusieurs terminologies, ces coussins ne sont pas conçus uniquement pour la détente lors de la grossesse. Ils sont aussi utilisés au cours de l'alimentation du nouveau-né. Mais plusieurs paramètres sont à maitriser et à prendre en compte avant leur acquisition.

Tout savoir sur le rembourrage des coussins

Encore appelé coussin d'allaitement ou polochon de grossesse, le coussin de maternité est fabriqué avec plusieurs matières présentant chacune leurs avantages et leurs limites. Les plus utilisées pour le remplissage sont :

  • Le kapok et les matières coton (mousse) : Généralement utilisés pour les coussins ordinaires, le kapok ou la mousse sont de plus en plus déconseillés pour les coussins de maternité. Pour cause, ils ne sont pas flexibles et s'affaissent rapidement.
  • Les microbilles de polystyrène : Cette matière est la plus recommandée par les sages-femmes, car elle est plus légère, plus souple, flexible et plus accessible. Elle s'entretient aisément, mais il faut par contre faire attention à sa composition. En effet, certaines microbilles de polystyrène contiennent des matières ignifugeantes nuisibles à la santé du nourrisson et de la mère. Il est donc indispensable de s'assurer de l'origine du coussin et de l'absence de tout composant ignifugeant.
  • Les balles d'épeautre : C'est une matière céréalière naturelle vers laquelle les mamans bio ont le plus souvent recours. L'épeautre possède des vertus tranquillisantes pour le sommeil, mais son usage rend les polochons très lourds et bruyants. Certains trouvent en ce poids un avantage pour bien fixer leur enfant, mais pour d'autres l'utilisation reste périlleuse. Cette forme de remplissage ne permet pas de laver le coussin.
  • Les granulés de liège : Selon leurs origines, ils peuvent être purement biologiques. Ils sont beaucoup plus légers et sont silencieux. Seul inconvénient, ils ne peuvent être lavés.
  • Le remplissage mixte : Il s'agit d'une combinaison d'épeautre et de microbille qui rend le coussin plus léger que l'épeautre tout seul et plus gonflé tout en conservant les qualités apaisantes. Il n'est par contre pas lavable.

Des coussins multifonctions pas comme les autres

Les fonctions du coussin d'allaitement varient en fonction du moment auquel il est employé.

Les polochons de grossesse interviennent au cours de la grossesse pour permettre à la femme enceinte d'adopter des positions plus confortables afin de réguler et rendre plus agréable son sommeil. Ils permettent aussi de soulager les maux de jambes lourdes et douleurs lombaires fréquentes chez la future maman.

Les coussins sont également utiles au cours des repas du bébé et son bien-être. Que ce soit pour l'allaitement au sein maternel ou pour donner le biberon, le coussin d'allaitement permet de mettre l'enfant dans une posture convenable tout en maintenant le dos de la maman bien droit et fixe. Il peut servir aussi pour le coucher, les instants câlins ou lors des petites sorties à l'extérieur.

Le coussin peut être aussi placé dans le matelas du bébé ou lorsqu'il est accompagné d'une housse adaptée pour le coucher momentanément.

Pour des formes et des tailles plus fonctionnelles

Les polochons de grossesse pour la plupart du temps se présentent en « U ». Ils doivent être en forme de banane et suffisamment courbés, mais pas totalement pour faciliter leur ajustement.

Quant à leur taille, l'idéal recommandé est que dans une position couchée où la tête au centre du coussin, la longueur du coussin puisse dépasser celle des deux mains tendues.

Pour l'allaitement des jumeaux par exemple, le coussin doit faire le tour de la taille de la maman et avoir des lacets de fixation pour permettre de bien maintenir les deux bébés et de les allaiter simultanément. Dans le cas d'une césarienne, le coussin doit être posé de manière à ne pas toucher la cicatrice lors de la tétée.

Il en existe aussi de jetables et de plus petits utilisés pour retenir l'écoulement après une séance de tire-lait.

Comment entretenir ses coussins pour en jouir longtemps ?

Les coussins de maternité vu leurs multiples usages nécessitent un lavage en machine à 60 ° au moins pour faire disparaitre toutes les petites bêtes qui pourraient s'y réfugier comme les poux, les puces, etc. Seuls les coussins en microbilles de polystyrène peuvent y passer. Le liège et l'épeautre quant à eux ne peuvent être lavés parce qu'étant des céréales. Il est conseillé de les recouvrir d'une housse étanche pour favoriser leur nettoyage.

Pour un usage de longue durée, il faut privilégier les coussins à base de matières lavables et susceptibles d'être rechargées en cas d'affaissement.

Quelques orientations pour faciliter le choix

Il n'est souvent pas facile de se retrouver avec la multitude de coussins et des critères essentiels à respecter. Les marques telles que BIG FLOPSY, TOMMEE TIPPEE, BOPPY ou BABYMOOV proposent des coussins qui répondent à la plupart des exigences. C'est aussi le cas des coussins Multirelax qui combinent une triple fonction de soulagement de la mère, d'allaitement Multirelax et de couchage sécurisé du bébé.

L'usage des coussins est utile pour une maternité détendue. Parce qu'ils accompagnent aussi bébé dans sa croissance, il faut tenir compte du style et des couleurs.

Cet article vous a plu ?

Comment choisir son coussin d'allaitement ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires